Inspiration

 

 

Ma première émotion architecturale est apparue enfant, en Indonésie, lorsque j’ai découvert l'architecture Batak. Un bâtit qui m’évoque encore aujourd’hui un rapport puissant entre la terre et le ciel, la nature et l'homme. L’image d’un toit qui s’élance et au centre de cette maison, l’humain, libre de ses mouvements dans un espace aéré et ouvert sur l’extérieur.

 

Un peu plus tard, l’une de mes occupations favorites fut de dessiner des formes d’habitats mobiles, comme les bateaux ou les camping-car. Puis je suis passé aux dessins de « skylines », ces silhouettes d’immeubles qui se découpent sur le ciel.

L’architecture et plus spécifiquement les « différentes formes d’habiter » m’ont toujours passionné.

 

Au cours de mes années d’études à l’Ecole Spéciale d’Architecture, j’ai appris ce que signifiait le respect des critères esthétiques autres qu’occidentaux avec notamment l’architecture africaine ou asiatique. Cette ouverture d’esprit m’a énormément apporté et guide encore mes réalisations aujourd’hui.

Assez naturellement, j’ai clôturé mes études par un diplôme sur la symbolique du pont : Me relier, relier des quartiers, relier des cultures, relier des temporalités, en essayant de faire cohabiter le contemporain et l'ancien, la nature et le bâti... C'est plus que jamais mon leitmotiv aujourd'hui.

 

Voilà où l’architecture prend véritablement du sens pour moi.